Une attention particulière pour la circulation routière

Publié le : 18 février 20226 mins de lecture

Un nombre croissant d’usagers de la route

Plus que jamais, une attention particulière et absolue doit être requise dans la circulation routière.

La diversité des usagers de la route s’est accrue ces dernières années.

Actuellement, un nouveau groupe de participants a été ajouté avec l’e-scooter.

“Chaque usager de la route est responsable de lui-même et des autres usagers de la route.

Il peut être mortel d’avoir les yeux sur son téléphone portable en conduisant ou en traversant la route “, a déclaré le président de la Société allemande d’orthopédie et de chirurgie traumatologique (DGOU), le professeur Dr Paul Alfred Grützner, à l’occasion des statistiques sur les accidents de la route pour 2018, qui font état de 3 275 décès sur la route.

La tendance est plutôt à l’opposé.

Parmi tous les nouveaux et anciens usagers de la route, il y a de nombreux conducteurs tellement distraits par le regard constant qu’ils portent sur leur smartphone, qu’ils ne remarquent pratiquement pas leur environnement.

De plus, l’infrastructure routière actuelle ne rend pas justice à la nouvelle diversité des routes.

À découvrir également : La limitation de vitesse

Les risques liés à la locomotion électrique doivent être mieux évalués

Dans la circulation routière, il y a toujours de nouveaux moyens de transport.

En particulier, le nombre de véhicules électriques (e-mobiles) a considérablement augmenté.

Il s’agit notamment des pédaliers et des vélos électriques, mais aussi des bus et des voitures électriques.

Depuis juin 2019, les e-scooters sont également présents sur les routes et les pistes cyclables d’Allemagne.

Tous les véhicules électriques ont une chose en commun. Vous ne les entendez pas et devez donc pouvoir les percevoir avec vos yeux.

Dans l’ensemble, la circulation est de plus en plus rapide. les scooters électriques peuvent à eux seuls atteindre des vitesses allant jusqu’à 20 km/h.

“Les conducteurs d’e-scooters élargissent le cercle des usagers de la route non protégés aux côtés des piétons et des cyclistes.

Les accidents entre ces usagers de la route ou les collisions avec des voitures, des camions ou des bus ont souvent des conséquences mortelles.

Il est impératif que nos infrastructures, mais aussi la volonté des autres usagers de la route, accordent plus d’attention au nouveau groupe de moyens de transport électriques”, déclare le Dr Christopher Spering, chef de la section de prévention DGOU et médecin principal à la clinique de chirurgie traumatologique, orthopédique et plastique du centre médical universitaire de Göttingen (UMG).

À explorer aussi : Distrait au volant ? Découvrez pourquoi.

Une meilleure gestion du trafic est nécessaire

Cependant, l’approche rapide des téléphones portables est souvent sous-estimée par les autres usagers de la route.

Dans le cas de l’e-scooter, le fait qu’un changement de direction ne peut être indiqué ni par des clignotants ni par des signaux manuels s’ajoute à cela.

Les deux mains doivent être en équilibre sur le guidon.

“Ici, aucun usager de la route ne peut se permettre d’être inattentif une seconde, que ce soit en utilisant son téléphone portable ou en rêvant, sinon de graves collisions sont inévitables”, déclare M. Spering.

Il fait un rapport sur les nouveaux e-scooters : “Dans les salles d’urgence, nous constatons déjà de graves accidents, dans lesquels des piétons en particulier ou même des conducteurs de e-scooters eux-mêmes sont touchés et certains d’entre eux souffrent de blessures si graves qu’ils doivent être opérés d’urgence”.

La gestion du trafic devrait également être améliorée pour garantir la sécurité du trafic.

L’expert en prévention, M. Spering, déclare : « Les possibilités de participation au trafic augmentent, et les infrastructures doivent donc se développer en même temps.

Cela implique une meilleure séparation des quatre groupes d’usagers de la route.

Par exemple, le réseau de pistes cyclables doit être considérablement étendu ou les pistes cyclables doivent être élargies ».

“Préparez-vous aux erreurs des autres !”

En plus des nouveaux concepts d’urbanisme, Spering conseille clairement la responsabilité personnelle.

“Comptez sur les erreurs des autres ! Mieux vaut être passif une fois de plus que d’insister sur le droit de passage”.

Parce que les usagers de la route non protégés sont les plus faibles. Ils perdent toujours en cas de collision.

Enfin, les orthopédistes et les chirurgiens spécialisés dans les accidents mettent en garde contre les décisions frivoles en matière de politique de la circulation dans l’intérêt de la sécurité routière.

Actuellement, un projet du ministre fédéral des transports, Andreas Scheuer, prévoit de faciliter l’accès à la moto. Selon M. Grützner, “le risque d’accident mortel ou de blessure grave sur un deux-roues est environ dix fois plus élevé que dans une voiture particulière.

Contrairement à la voiture particulière, les accidents de moto n’ont pas diminué de manière significative au cours des 20 dernières années.

Il convient de garder cela à l’esprit lorsque le législateur décide de simplifier le permis de conduire et d’accepter en contrepartie des réductions dans la formation des usagers de la route”.

Plan du site