L’aquaplanage en voiture et en moto : nos conseils pour appréhender un danger sous-estimé

Il pleut à nouveau des chats et des chiens et vous voulez simplement vous rendre au bureau le plus rapidement possible, à un rendez-vous ou rentrer chez vous à la fin de la journée. Mais une vitesse trop élevée peut maintenant devenir un grave danger. S’il y a trop d’eau sur la route, l’aquaplanage peut se produire, que vous conduisiez votre voiture ou votre moto. Dans cet article, nous vous informerons sur la façon dont l’aquaplanage se produit, sur la façon de se comporter correctement et sur la possibilité d’éviter ces situations dangereuses.

La pluie n’est pas la seule responsable : le développement de l’aquaplaning

L’aquaplanage se produit, toujours, lorsqu’il pleut très fort et que l’eau de pluie ne s’écoule pas correctement sur la surface de la route. Un excès d’eau entraîne la formation d’un “coin d’eau” entre vos pneus et la surface de la route, ce qui fait que le pneu flotte. Pendant ce flottement, votre véhicule perd le contact avec la route. Cela signifie que vous perdez le contrôle de votre véhicule, l’effet de freinage est perdu et dans le pire des cas, vous dérapez.

Cependant, ce ne sont pas seulement les conditions météorologiques qui jouent un rôle dans le développement de l’aquaplaning, mais aussi les caractéristiques de votre véhicule. La profondeur de sculpture des pneus, en particulier, est un facteur important dans le développement de l’aquaplanage. Les rainures du pneu ont pour fonction d’absorber et d’évacuer l’eau de la route. Si vos pneus ont une profondeur de sculpture trop faible (valeur indicative : 3 millimètres ou moins), le risque d’aquaplanage est considérablement accru. Les amortisseurs cassés constituent un risque supplémentaire. En cas de panne, votre voiture perd le contact avec la route encore plus rapidement et est plus difficile à contrôler, même dans des flaques d’eau légères.

Un dernier facteur qui provoque l’aquaplanage est la vitesse à laquelle vous voyagez. Adaptez toujours votre vitesse et votre style de conduite au temps qu’il fait et ne sous-estimez jamais même une courte averse de pluie.

Conduite en aquaplaning – attention aux panneaux

La pluie tombe sur le toit de votre voiture et la visibilité est de plus en plus mauvaise. Une situation que vous connaissez certainement en tant que conducteur de voiture. Mais à quel moment un voyage pénible devient-il réellement un danger ? Faites attention aux conseils suivants :

Pour éviter de vous retrouver dans une situation aussi dangereuse, vous devez toujours ralentir dès qu’une forte averse se produit. Gardez une distance suffisante par rapport au véhicule qui vous précède et essayez de rouler le plus loin possible.

Que faire en cas d’aquaplaning ?

Si vous perdez toujours le contrôle et que, malgré toutes les précautions que vous avez prises, vous dérapez à cause de l’aquaplanage, les conseils suivants vous aideront à désamorcer la situation

Dès que vous reprenez contact avec la route, ralentissez et continuez à rouler lentement et avec prévoyance. Si nécessaire, arrêtez-vous à un endroit approprié pour vous calmer et vous concentrer sur la route à suivre.

L’aquaplaning ne s’arrête pas aux motos

L’aquaplanage est, également, un danger pour les motards. Bien qu’elle ne se produise sur les motos qu’à des vitesses plus élevées que sur les voitures, parce que les pneus de moto sont ronds et qu’un coin d’eau ne s’accumule donc pas aussi rapidement ; les conséquences sont souvent encore pires. Dans un accident de moto, il n’y a pas de zone de déformation pour le conducteur, mais généralement une rencontre directe avec l’asphalte. Afin d’éviter cette expérience douloureuse, les motards doivent être particulièrement prudents lorsqu’il pleut. Contrairement à une balade en voiture, la pluie vous frappe sans protection lors d’une balade à moto. Veillez, donc, à ne pas vous refroidir et à porter des vêtements adaptés à ce temps.

Les plaques d’égout et les marquages routiers deviennent lisses et glissants lorsqu’ils sont combinés avec de l’eau et exigent donc, toute votre attention. Et n’oubliez pas : en cas d’aquaplaning et de fortes pluies, non seulement vous verrez moins, mais les automobilistes aussi verront moins. Le risque d’être négligé est donc, encore plus grand. Les conseils suivants vous aideront à arriver à destination en toute sécurité lors d’un voyage sous la pluie

Réduire les craintes : Maîtriser une conduite dans des conditions d’aquaplaning

L’aquaplanage peut se produire lors de n’importe quel voyage sous la pluie. Pour éviter de paniquer en cas d’aquaplanage et pour évaluer correctement la situation dangereuse, il est utile de se préparer et de s’entraîner à la conduite dans des conditions difficiles. Dans le cadre de la formation de perfectionnement ADAC pour les voitures, nous vous proposons un cours d’aquaplaning dans lequel vous ferez l’expérience d’une telle situation dangereuse sous supervision et apprendrez le comportement correct en cas de glissade d’eau.

Nous vous souhaitons un bon voyage !