Auto : Plus d’espace, une meilleure sécurité ?

Les grandes voitures donnent au conducteur une allure plus “grande”. Les petites voitures sont également considérées comme plus sécurisées. Seulement, c’est plus compliqué que cela. Des dimensions et une masse plus importante pour un véhicule présentent, généralement, des avantages en termes de protection des passagers. Toutefois, la grande voiture n’est pas toujours automatiquement la plus sûre.

Les grands véhicules offrent généralement une meilleure protection

Les grands véhicules offrent un certain nombre d’avantages en matière de prévention des accidents. Les dimensions plus importantes de la carrosserie permettent parfois de créer des “zones de froissement” plus étendues. Ces voitures sont souvent plus robustes que les plus petites. Plus encore : Ces grands véhicules, de type SUV berline de luxe, présentent ont une masse importante, ce qui peut être avantageux en cas de collision.

Ils sont souvent équipés des systèmes de sécurité les plus récents, ce qui se traduit également par un niveau de protection plus élevé pour les passagers et le conducteur. Les nouvelles technologies, telles que les premiers airbags, ont toujours été présentes dans les grands véhicules de luxe. Par exemple, la Mercedes Classe S a été la première voiture allemande à être équipée d’un airbag.

Les systèmes d’aide à la conduite qui peuvent réduire la gravité des accidents, comme l’aide au freinage d’urgence. Les systèmes de sécurité, tels que les airbags, sont parfois disponibles en option supplémentaire dans les petites voitures, mais ils ne sont pas toujours commandés en raison de leur prix élevé.

Sécurité et voiture spacieuse : une étude en parle

Il y a quelque temps, une étude de l’Institut de recherche des assureurs automobiles américains a fait sensation. L’étude a comparé le taux de mortalité des conducteurs de différents modèles de voitures. Selon ces données, la probabilité d’être tué dans un accident est particulièrement faible si vous conduisez une berline ou un SUV lourd. En revanche, un nombre relativement important d’usagers de la route sont morts dans des petites voitures au cours de la même période d’observation.

Il convient, toutefois, de noter qu’il y a beaucoup moins de petites voitures sur les routes aux États-Unis qu’en Allemagne. C’est pourquoi les opposants aux petites voitures impliquées dans des accidents aux États-Unis étaient principalement des véhicules lourds et de grande taille, tels que des pick-up ou des poids lourds.

Dans ce cas, les occupants de la petite voiture ont de mauvaises cartes, comme l’a découvert un jour l’automobile club ADAC lors d’un crash test d’une petite voiture contre un grand et lourd véhicule.

Les fonctions multiples de la taille du véhicule

Par ailleurs, la protection des passagers ne dépend pas seulement de la taille du véhicule. En effet, la gravité des blessures subies par les occupants d’un véhicule lors d’un accident dépend également de l’âge du véhicule. Récemment, la protection des occupants des véhicules n’a cessé de s’améliorer. Les constructeurs automobiles ont conçu de nouveaux systèmes et concepts pour la protection des occupants des véhicules.

Au cours des dernières décennies, par exemple, la protection contre les chocs latéraux, les airbags à différents endroits du véhicule et les tendeurs de ceinture ont trouvé leur place dans nos véhicules et ils sont désormais indispensables. Un véhicule de grande taille mais ancien ne doit donc pas offrir aux passagers un niveau de protection optimal.

Un exemple concret

Le fait qu’il y ait une différence entre un véhicule ancien et un modèle plus récent est illustré par un accident survenu lors d’un rallye de voitures anciennes. Au cours du vingt-deuxième ADAC Oldtimer et Classic Rallye Verden en 2016, une grave collision s’est produite. Une BMW participant au rallye a heurté une petite voiture de type Smart non impliquée.

Bien que la Smart ait été un véhicule de première génération de la période de production 1998 à 2007, la cellule passagère spécialement développée a résisté à l’impact. La carrosserie de la BMW d’époque, en revanche, a été considérablement comprimée. Les deux participants au rallye, qui ont été gravement blessés malgré des installations typiques du rallye telles que des sièges de course, ont été coincés dans leur véhicule et ont dû être libérés par les pompiers.