Fréquentation Bus

<Fréquentation Bus> Les autobus | MAJ avril 2016

 

affluencebustisseo

« 40% des déplacements sur le réseau Tisséo s’effectuent avec le bus »
Fréquentation Bus
  • Fréquentation et score des lignes du réseau Bus
  • Fréquentation des lignes du réseau Bus en 2007
Le réseau bus est en progression constante. Avec l’arrivée de la ligne B du métro, complété en surface par la ligne T1 du tramway, les lignes périphériques sont directement rabattues vers ces modes lourds avec rapidité, certaines avec efficacité lorsqu’elles empruntent les voies de bus en site propre. Les lignes de maillage assurent la desserte fine des quartiers, les grands axes de l’agglomération sont irrigués par des lignes structurantes, régulières et à bonne fréquence. Le réseau bus se hiérarchise, avec des niveaux de service spécifiques : BHNS, Linéo, régulière ou à la demande.

1.1 Fréquentation et scores des lignes du réseau de Bus 

TOP 20 DU RÉSEAU BUS

Sources : smtc-tisseo.frVoix du Midi, Auat 2011, Billetique Tisséo-SMTC.

*Ces 10 lignes de bus représentaient 40% du volume de déplacement bus en 2011

1*.

>16

« 19 000 voyages/jour en 2013» (Bus L16)

  • 5 031 000 validations en 2015 (Bus L16)
  • 5 040 000 validations en 2014 (Bus L16)
  • 4 413 953 validations en 2013 (Bus 16)
  • 3 322 000 validations en 2010 (Bus 16)

11.

>23

  • 1 065 000 validations en 2015
  • 1 094 000 validations en 2014
2*.

>38

« 11 170 validations, record du 4 décembre 2013 »

  • 2 605 000 validations en 2015
  • 2 779 000 validations en 2014
  • 2 746 636 validations en 2013 
  • 2 309 000 validations en 2010 
12.

>78

  • 1 010 000 validations en 2015
  • 995 000 validations en 2014
3*.

>10

« 10 901 validations, record du 8 octobre 2013 »

  • 2 371 000 validations en 2015
  • 2 468 000 validations en 2014
  • 2 309 856 validations en 2013 (Malepère)
  • 1 300 000 validations en 2010 (Gonin)
13.

>60

  • 959 000 validations en 2015
  • 1 081 000 validations en 2014
4*.

>22

 

« 10 169 validations, record du 4 décembre 2013 »

  • 2 212 000 validations en 2015
  • 2 379 000 validations en 2014
  • 2 341 619 validations en 2013
  • 2 000 000 validations en 2010
14.

>34

  • 942 000 validations en 2015
  • 1 058 000 validations en 2014
5*.

>14

  • 2 131 000 validations en 2015
  • 2 301 000 validations en 2014
  • 2 260 243 validations en 2013 
  • 1 600 000 validations estimées en 2011
15.

>3

  • 926 000 validations en 2015
  • 963 000 validations en 2014
6*.

>19

  • 1 941 000 validations en 2015
  • 2 104 000 validations en 2014
  • 2 031 369 validations en 2013
  • 1 550 000 validations en 2010
16.

>65

  • 925 000 validations en 2015
  • 1 016 000 validations en 2014
7*.

>64

« 7 600 validations par jour en 2012 »

  • 1 841 000 validations en 2015
  • 2 007 000 validations en 2014
  • 1 924 701 validations en 2013
  • 1 725 000 validations en 2010
17*.

>2

  • 880 000 validations en 2015
  • 955 000 validations en 2014
8*.

>12

 « 9 553 validations, record du 4 décembre 2013 »

  • 1 835 000 validations en 2015
  • 2 041 000 validations en 2014
  • 2 116 565 validations en 2013
  • 1 900 000 validations en 2010 
18.

>27

  • 853 000 validations en 2015
  • 921 000 validations en 2014
9.

>62

  • 1 159 000 validations en 2015
  • 1 266 000 validations en 2014
  • 1 248 199 validations en 2013
19.

>45

  • 798 000 validations en 2015
  • 866 000 validations en 2014
10*.

>79

  • 1 137 000 validations en 2015
  • 1 242 000 validations en 2014
  • 1 241 609 validations en 2013
20.

>37

  • 779 000 validations en 2015
  • 849 000 validations en 2014

 

1.2 Fréquentation des lignes du réseau Bus en 2007

Avant l’arrivée de la ligne B du métro, les lignes les plus fréquentées du réseau bus étaient les suivantes :
1.
(Capitole) un bus toutes les 8′
4.
(Capitole) un bus toutes les 10′
2.
(Capitole) un bus toutes les 10′
5.
(Capitole) un bus toutes les 10′
3.
(Esquirol) un bus toutes les 9′
6.
(Capitole) un bus toutes les 10′
En 1998, ce même podium représentait le quart du trafic quotidien du réseau bus, le n°10 enregistrait alors 24 000 validations en semaine. Seule la ligne 2 à raison d’une fréquence de 7 minutes bénéficiait d’autobus articulés capable d’absorber un flux tendu aux heures de pointe, n’ayant que pour seul point de correspondance au métro A, l’arrêt Esquirol.
En 1997, le nombre de voyages journaliers sur le réseau bus était majoritaire, 186 100 validations soit 60% contre 40% pour le métro A (124 800). Après une année de mise en service de la ligne B du métro en 2008, la répartition des voyages en bus par rapport au réseau global a été divisée par deux (31% soit 161 381 validations). Elle s’explique d’abord par la reprise en grande partie des dessertes de l’axe nord/sud par la nouvelle ligne de métro et la réorganisation du réseau bus, impactant les grosses lignes du centre puis du rabattement systématique des lignes de banlieue sur le métro B. La recherche d’une connexion bus-métro est réalisée dès lors que le gain de temps de trajet est significatif, qui compense à la pénibilité de la rupture de charge.
Avec l’ouverture du métro B, la fréquentation du réseau de surface est alors en berne entre 2008 et 2010, avant de connaître un rebond significatif en 2011 (+15% par rapport au bilan 2010 contre 6,7% pour le métro) , aidé par l’ouverture de la ligne T1 du tramway.