Tramway Garonne

<Tramway Garonne> Ligne E | Ligne T1Réseau de tramway | Le tramway | MAJ Décembre 2013

Le Tramway Garonne (nom de chantier) est le prolongement de la ligne T1 de la station des Arènes à Palais de justice. Longue de 3,8 km, elle comprend 6 stations supplémentaires. Le temps estimé pour parcourir la ligne Garonne est de 10 minutes.
De ce nouveau tronçon, la ligne T1 offre une nouvelle correspondance avec la ligne B du métro et pour la première fois le tramway atteint au plus près le centre ville de Toulouse.
Le tronçon Garonne est partie intégrante de la ligne T1. Au printemps 2015, la ligne Envol, dénommée T2 à son ouverture commerciale, reliera le Palais de Justice à l’aéroport de Toulouse-Blagnac.
Le Tramway Garonne pourra donner suite à une nouvelle extension par les allées Jules Guesde, la desserte du Muséum.
Le coût de la réalisation du tramway Garonne est de 115 millions d’euros .  

 

Caractéristiques

La ligne Garonne dessert 34 000 habitants et 16 000 emplois ainsi qu’un nombre important d’équipements et services parmi lesquels :

• 6 lycées, 7 collèges, l’IUFM, le futur quartier des sciences.

• Le Stadium, la piscine municipale Nakache, le Parc des expositions et les équipements sportifs et de loisirs de l’île du Ramier, la Prairie des Filtres

• Le Palais de Justice

• Le Muséum, le Jardin des Plantes, le théâtre Sorano, le Grenier Théâtre, le Bijou…

  • Longueur : 3,8 kilomètres.

  • Rames : Matériel roulant identique à celui de la ligne T1.

  • Vitesse commerciale moyenne escomptée : 20 km/h.

  • Distance moyenne entre les stations: 550 mètres.

  • Amplitude de service : de 5h15 à 0h30, jusqu’à 1h30 en soirée vendredi et samedi.

  • Trafic estimé : 30 000 voyages/jour sur cette portion « Arènes-Palais de Justice ».

  • Coût de l’investissement : 115 millions d’euros environ.

 

Déroulé du chantier

L’enquête publique s’est achevée le 17 décembre 2010, la déclaration d’utilité publique n’étant pas nécessaire du fait de l’absence d’expropriation pour la réalisation du projet. Le 3 janvier 2011, le chantier de la ligne Garonne a commencé.
Les premières déviations de réseaux concernaient le réseau de distribution d’électricité. Les travaux annexes concernent :
  • la communication V1/V2 (dite zone de manœuvre) située à Croix de Pierre
  • la sous-station enterrée dans la trémie routière (qui sera bouchée) à Palais de Justice
  • la sous-station avenue de Muret (Rapas) équipée d’un ascenseur (enterrée ?)
  • l’extension du centre de maintenance incluse dans l’avis de marché des secteurs 1 et 2 avec réalisation de 3 voies de remisage supplémentaires
L’association APAT retarde le projet
L’Association Pour un Autre Trajet a porté au tribunal administratif de Toulouse le projet de la ligne Garonne, considérant que les études faites sur l’impact de la ligne aux quartiers desservis étaient insuffisantes et une possible sur-estimation de la fréquentation projetée.
Les travaux ont été, de ce fait, suspendu pendant 4 mois de Avril à Juillet 2011 avant de reprendre cours avec la décision de l’annulation de la décision du TA de Toulouse par la cour de cassation de Toulouse. Cette ligne a été déclarée d’utilité publique, permettant de soulager la ligne A saturée des Arènes jusqu’à Jean-Jaurès et une correspondance direct depuis les Arènes avec la ligne B sans passer par Jean-Jaurès, l’échangeur des deux lignes.
Néanmoins, le terminus du tramway étant initialement prévu aux Grand-Rond, a fait l’objet d’un raccourcissement et est désormais reporté deux stations précédentes, à Palais de Justice.  

Après plusieurs recours juridique et un avis défavorable, les travaux prirent du retard, démarrant ainsi une phase active au printemps 2012 :
  • Place Lafourcade (Palais de Justice) : Démolition de la trémie routière passant sous le carrefour et la transformation de l’ancien passage inférieur en local technique et en sous-station électrique pour le tram
  • Boulevard Déodat de Séverac : Début de la construction de la trémie qui sera utilisée par le tram pour franchir la voie ferrée Toulouse – Auch.
Le 21 mars 2013, la pose des rails débutait selon le système « Appitrack » développé par Alstom.
Avril 2013, les premières traverses ont été positionnées cette semaine dans la courbe en pente du Fer à Cheval. Le pont Saint Michel a également reçu une couche de béton destinée à supporter les cornières dans lesquelles seront positionnés les rails avant scellement par résine.
Une communication voie 1 / voie 2, équipe la ligne, à proximité de la station Croix de Pierre.
Le 17 octobre 2013, les essais du tram Garonne devaient faire l’objet d’une cérémonie officielle avec la rame 5005. Mais un mouvement syndical a interrompu élus et responsables station Déodat de Séverac.
Mais en réalité, une circulation technique avait été réalisée dans la nuit du 14 au 15 octobre 2013, en toute discrétion, en début de semaine.
Cette ouverture de ligne avait pour but de vérifier le gabarit : voie, quais et LAC.
Les marches à blanc furent lancées à partir du 6 décembre.
Le 20 décembre 2013, le prolongement était ouvert au public : la ligne T1 relie directement le Pont Saint Michel à Aéroconstellation. Un important dispositif d’information a été déployé à toutes les stations de cette extension, en particulier aux Arènes et au Palais de Justice.

Tram-E_Ss-Station_FD170412

Sous station électrique de Palais de Justice.

 

Tram-E_Appitrack_FD210313La machine « Appitrack » à l’oeuvre – Le 21 mars 2013 – ©François DROISY

Le pont Saint-Michel à l’été 2013 © MidiMobilités

Construction de la station Avenue de Muret © MidiMobilités

Tram-E_Trémie_FD

Au coeur de la trémie, lors de la première circulation dans la nuit du 14 au 15 octobre 2013 – © Fr. DROISY

Tram-E_St-Michel_FD261113

La rame n°5014, lors des marches à blanc, simulant l’arrêt au Fer à Cheval avant d’emprunter le Pont Saint Michel – ©François DROISY, le 26 novembre 2013

 

Calendrier

 
 

 

Concertation publique     27 avril au 22 mai 2009
Enquête publique     Du 15 novembre au 17 décembre 2010
Travaux préparatoires (déviations de réseaux) Avril 2011 à début 2012
Lancement du chantier (début de réalisation des ouvrages d’art, premiers travaux de construction de la plate-forme de voie)     Janvier 2012
Première pose de rails     Été 2012
Commencement des travaux d’équipement    Automne 2012
Fin des travaux, période d’essais mi-octobre 2013
Mise en service de la ligne Garonne