Ligne T1

Tramway Garonne | Ligne E <Ligne T1> Réseau de tramway | Le tramway | MAJ Juin 2015

Palais de Justice <> Aéroconstellation

tisseo_lignes T1-T2

Stations tramway T1

•Palais de Justice B T2
•Île du Ramier T2

•Fer à Cheval T2
•Ave. de Muret-Marcel Cavaillé T2
•Croix de Pierre T2
•Déodat de Séverac T2
•Arènes A C T2 P+r
•Zénith T2
•Cartoucherie T2
•Casselardit T2
•Purpan T2
•Arènes-Romaines T2
•Ancely T2

•Servanty Airbus
•Guyenne-Berry
•Pasteur-Mairie de Blagnac
•Place du Relais
•Odyssud-Ritouret
•Patinoire-Barradels
•Place Georges Brassens
•Andromède Lycée
•Beauzelle – Aeroscopia
•Aéroconstellation P+r

En cas d’arrêt tramway, dispositif « Bus Relais ». En savoir+

Temps de Parcours : 45 minutes
Nombre d’arrêt : 24 stations
Longueur ligne : 14,7 km
Interstation moyenne : 613 mètres
Vitesse commerciale moy : 19,8 km/h
Correspondance au réseau lourd
Pôles multimodaux  
Ligne A – Station Arènes
Ligne B – Station Palais de Justice
Ligne C TER – Station Arènes
Ligne T2 – De Palais de Justice à Ancely
Aéroconstellation
Arènes
Palais de Justice
Communes desservies 
Toulouse = 13 stations
Blagnac = 10 stations
Beauzelle = 1 station

Ouverture de la ligne
11 décembre 2010  : 
Aéroconstellation <> Arènes
Extension
20 décembre 2013 : 
Arènes <> Palais de Justice
Coût du projet Ligne T1 
365 millions d’euros au global

 

La « ligne E » signifie le retour du tramway dans le paysage toulousain un demi-siècle après son démantèlement, en 1957. 
La ligne T1 fut mise en service le 11 décembre 2010 après avoir reporté sa mise en ligne prévue au 27 novembre et annulé les festivités suite à un mouvement social. Elle relie la banlieue Nord-Ouest de Toulouse, de Beauzelle par les quartiers résidentielles et tertiaires de Blagnac, à Toulouse via la gare multimodale des Arènes, terminus au Palais de Justice.
La ligne T1 dessert également :
  • Les quartiers de la Croix de Pierre et du Fer à Cheval à Toulouse et du Ritouret à Blagnac
  • Les hôpitaux de Toulouse Purpan
  • Les ZAC de la Cartoucherie à Toulouse et Andromède à Beauzelle
  • L’hippodrome de la Cépière
  • Le Stadium municipal à 200 mètres de distance
« la ligne T1 totalise 24 000 voyageurs jour en semaine »
D’une fréquence de passage de moins de dix minutes en moyenne, elle réalise en 30 minutes le trajet Aéroconstellation <> Arènes (correspondance métro ATER ligne CTram T1Bus) et d’une amplitude horaire de 04h50 à 0h40 du dimanche au jeudi, jusqu’à 1h20 les vendredis et samedis.

Fréquentation

Le record de fréquentation de la ligne T1 a été enregistré mercredi 1er octobre 2014, avec 39 366 validations. Il a été battu le vendredi 04 décembre 2015 avec 46 154 validations sur l’ensemble du réseau de tramway. Plus tôt dans l’année, 40 482 validations avait été constaté le 22 mai 2015 à un peu plus d’un mois de l’ouverture de la ligne T2.
« 8 200 000 de validations en 2014 »
Le précédent record de voyageurs sur la ligne T1 s’établissait à 30 659 passagers vendredi 20 décembre 2013, lors de l’ouverture du tronçon Garonne – prolongement de la ligne T1.
« Les stations les plus fréquentées sont Arènes, Palais de Justice, Zénith et Purpan »
Les cinq stations les plus fréquentées jusqu’en 2014* :
Arènes
  • 1 525 676 validations en 2013
  • 1 535 536 validations en 2012
  • 1 335 018 validations en 2011
Zénith
  • 437 818 validations en 2013
  • 354 662 validations en 2012
  • 299 811 validations en 2011
Purpan
  • 297 457 validations en 2013
  • 296 085 validations en 2012
  • 263 345 validations en 2011
Casselardit
  • 271 557 validations en 2013
  • 251 590 validations en 2012
  • 216 466 validations en 2011
Patinoire Barradels
  • 263 348 validations en 2013
  • 255 937 validations en 2012
  • 205 407 validations en 2011

Source : Toulouse Métropole en chiffres. *Avant ouverture du tronçon Garonne. Bilan global de la fréquentation « Tram » sur le forum rubrique Lignes T1 et T2 et sur notre site internet.

Contrairement au métro, le tramway est sujet au fraudeur (de l’ordre de 15% en 2012 contre 4% sur l’ensemble du réseau urbain) même si le phénomène à Toulouse reste quelque peu modéré, grâce aux grandes opérations menées par les agents de prévention et contrôleurs, omniprésent sur l’ensemble du réseau.