Aerotram

<Aerotram> Lignes de tramway | Le tramway | MAJ Décembre 2015

  • Contexte et Objectifs
  • Technologie 3S
  • Profil du téléphérique
  • Calendrier
  • Les stations

 

Contexte

L’Aerotram est le nom du projet de liaison téléphérique urbain du bassin Sud-toulousain. Un bassin qui concentre 58 000 emplois sur un corridor Sud-toulousain de 91 000 emplois.
Le téléphérique permet le franchissement de la colline de Pech David et de la Garonne, la réalisation d’une transversale Ouest/Est en transport en commun, afin de relier trois pôles majeurs d’activités que sont l’université Toulouse III, le centre hospitalier de Toulouse – Rangueil et le pôle de recherche en cancérologie. Il est notamment étudié le prolongement de l’Aérotram à l’ouest, vers Basso-Cambo et à l’est, vers Montaudran.

Technologie 3S

Le téléporté doit pouvoir fonctionner dans de bonnes conditions avec un vent dont la vitesse maximale atteint 100 km/h sachant que la vitesse des vents relevée sur le secteur est inférieure à 65 km/h à 98 % .
La vitesse du vent est supérieure à 95 km/h dans seulement 0,04 % du temps (vent d’Autan), ce qui correspond à environ 3h30 de fonctionnement sur une année.
L’objectif est de se rapprocher du mode d’exploitation du métro en offre de service, de par un coefficient de fiabilité similaire élevé et une fréquence attractive.

document (C) Tisséo

Profil du téléphérique

profil-aerotram_tabloid

Ouverture de la ligne
Longueur ligne
Temps de parcours estimé

 

Horizon 2020 2,6 km

10 minutes

Coût total de l’opération
Nombre de station 
Vitesse commerciale estimée
*selon la solution technique retenue : 44 à 63 M € HT , technologie 3S ou monocâble Trois stations

  • Oncopole
  • CHU Rangueil
  • Université Paul Sabatier
15 km/h
Nombre de cabine *
Hauteur des stations
Trafic estimé
20 cabines prévues à l’achat dont 18 en ligne en heure de pointe. 3 gares aériennes à une hauteur d’au minimum 10 mètres

Une charge journalière moyenne de 6000 à 7000 voyageurs :

  • 65 % CHU <> UPS
  • 35 % Oncopole <> CHU

« 1 500 voyageurs par heure et par sens »

 

Capacité de la cabine *
Multimodalité  
Fréquences et amplitude horaire
35 Places par cabine dont 24 à 28 assises, toutes accessibles en fauteuil roulant et à vélo
  • Linéo 5 Portet station Oncopole
  • 500 places à proximité de la gare Oncopôle
  • Ligne B du métro, station Université Paul Sabatier
  • de 1min30 à 7min.
  • 5h15 à 0h du dimanche au jeudi, 1h les vendredis et samedis

Calendrier

2015 Concertation publique du 2 au 20 nov.
2016 Sélection des entreprises
2017 Enquête publique
2018 Réalisation
2019 Réalisation 
2020 Mise en service au premier semestre

 

Les stations

Oncopole

CHU Rangueil

Université Paul Sabatier

20151014_SMTC-Aerotram-Station ONCOPOLE 20151014_SMTC-Aerotram-Station CHU 20151014_SMTC-Aerotram-Station UPS

À ce jour, il n’existe pas de liaison directe en transport en commun entre UPS et Oncopole. Il nécessite actuellement 32 minutes pour y parvenir en Bus+Métro.

« L’Oncopole, l’Hôpital Marchand et Médipôle totaliseront 6750 emplois en 2020 »

La gare de l’Oncopole inclura le centre de remisage et de maintenance du téléporté. Le programme d’opération comprend en outre, l’aménagement de quais de bus, d’un parking à vélos sécurisé, d’une station Vélo Toulouse et la possible création d’un parking relais.

Une réflexion d’ensemble sur le pôle d’échanges de l’Oncopole devrait être menée pour définir avec précision les services à accueillir sur le site (bus, vélos, voiture particulière, covoiturage, dépose minute, taxis).

La gare du CHU de Rangueil est envisagée au plus près de l’accueil du centre hospitalier afin de profiter de la passerelle d’accès et du parking existant. Des liaisons pour piétons et vélos sont également envisagées vers la zone de loisirs de Pech David.

« Le CHU de Rangueil et l’Hôpital Larrey enregistrent plus de 233 000 consultations et de 64 000 admissions par an »

La gare de l’Université Paul Sabatier sera positionnée de façon à optimiser la correspondance avec le métro et les bus. La gare UPS sera également connectée aux liaisons piétonnes et cyclables existantes aux alentours du lycée, de l’université, de la faculté de médecine et en direction de Ramonville, au CNRS.

« 27 000 étudiants et 4 000 enseignants chercheurs au sein de l’Université Paul Sabatier et de la Faculté de médecine »

Forum

Poursuivre la découverte de ce projet sur le forum de discussion rubrique  <Infrastructures & Projets>