VAL 206

<VAL 206> Matériel roulantLe métro | MAJ Septembre 2014

MATRA – GEC ALSTHOM – SIEMENS

Val_H10_Ateliers [Pennaneac'h]Le VAL 206 est un véhicule première génération conçu, produit par MATRA et Alsthom dans les années 1970 pour équiper le métro de Lille.
Le véhicule présente une bonne adhérence du fait de son système de roue pneumatique, ce qui lui permet une bonne accélération et un freinage efficace sur un intervalle de faible distance (500 mètres par exemple), de gravir des pentes à 7% de déclivité. Le poste de conduite manuelle est au devant de chaque voiture. Les armoires électriques sont à l’avant droite des deux voitures.

 

L’alimentation des rames est en 750V CC pour une puissance continue de 480kW. Sa vitesse maximale est de 80 km/h. Le véhicule pèse plus de 30,5 tonnes. Le VAL 206 possède un moteur à courant continu. Le captage est de type frotteur par 3ème rail.
« 206 fait référence à la largeur de la rame, soit 206 centimètres » 
La version toulousaine est un VAL 206-1 Bis, deuxième série datant des années 1990

 

 

 

Métro léger à pilotage automatique intégral

Type moteur Courant continu Masse 30,5 t à vide –

35 t charge nominale

Vitesse commerciale

 

33 km/h moyenne –

80 km/h maximum

Mode traction Electrique 750V CC Roues porteuses 8 (2 par essieu) Accélération au démarrage 1,3 m/s²
Essieux 4 Essieux

120 kW par essieu

Roues de guidage

16 (4 par essieu)

Décélération d’urgence 1,8 à 2,4 m/s²
Roulement Pneumatique Longueur rame 26 mètres
Frotteurs Captage frotteur 3ème rail

4 sur rail positif, 4 sur rail négatif et 2 sur la masse

Largeur rame 2,06 mètres Capacité d’origine … 124 places totales

dont par voiture 34 assises et 28 debout

 

Freinage Pneumatique Hauteur rame 3,25 mètres … après modernisation 130 places totales

dont par voiture 16 assises et 49 debout

1.2 Rénovation de mi-vie

Les 28 VAL 206 toulousains datent de 1992 et arrivent à mi-vie de circulation.
VAL206-1Bis_03-11Mises en service en 1993, ces rames arrivent au milieu de leur espérance de vie. Pour rallonger un peu plus leur durée d’utilisation, de maintenir leur niveau de fiabilité et contenir les coûts de maintenance tout en évitant l’obsolescence de certaines pièces et l’arrêt de leur fabrication par les industriels, et afin de bénéficier d’une remise à niveau pour répondre aux normes actuelles (meilleure fluidité des voyageurs et augmentation de la capacité pour les passagers dans la rame, plus de visibilité envers les personnes aux fauteuils roulants et restauration intérieur), la rénovation des 28 véhicules est confiée à la société Albigeoise de la carrosserie industrielle SAFRA, qui aura rénovée la totalité des VAL 206 du parc d’ici à la fin 2015.

 

Si la plupart des opérations sont traitées en interne, seules quelques modifications techniques sont réalisées par des prestataires extérieurs. Cette opération de restauration engrange un coût de 21,5 millions d’euros.

 

Le confort des voyageurs est par ailleurs amélioré :

206_banquettes

  • Barres de maintien au niveau des plateformes remplacées par des barres bi-branche accompagnées par de nouvelles barres au niveau des appuis ischiatiques. Nouveaux seuils de portes jaunes au niveau des marches
  • Logos UFR intégrés au sol intégrés au sol pour indiquer la priorité aux PMR, avec de nouveaux sièges prioritaires
  • Suppressions de banquettes 3 places au profit d’appuis ischiatiques pour augmenter la capacité des rames
  • Harmonisation de la décoration intérieure des VAL206 avec celle des derniers VAL208 pour une apparence identique et une meilleure image de marque. Les rames sont d’un blanc mat, un sol prune et la sellerie colorée.
  • Des bandeaux LED signalant la prochaine station et correspondances ont été rajoutés aux extrémités des deux voitures, un cas unique en France et dans le monde au sujet du VAL 206

Au niveau technique, quelques avancées :

206_renovation

  • L’intégration d’un sécheur d’air sous la rame dans le circuit pneumatique pour préserver plus longtemps le système de freinage
  • Freinage équipé de disques sectorisés évitant le démontage des roues lors des changements de disques de freins.
  • Nouveau pupitre de commande pour la conduite manuelle. La possibilité aussi de couper l’éclairage intérieur. Eclairage à LED pour les feux extérieurs et nouvel éclairage à l’intérieur.
  • La suppression de quelques bancs de circuits pneumatique et la mise en place de nouveaux coffres ayant pour conséquence l’allègement de la rame de 500 kg.
  • Rénovation de la chaîne de traction

Les entreprises intervenant dans la rénovation des VAL 206 :

206_renovation2

  • La Safra, l’entreprise Albigeoise de rénovation de véhicules industriels, rénove la partie caisse et mène la conception de l’aménagement intérieur.
  • L’équipementier hollandais Strukton rénove les moteurs et fournit la nouvelle chaîne de traction.
  • L’entreprise française Faiveley, spécialiste dans le domaine ferroviaire, conçoit les systèmes de freinage, des portes, du système d’attelage et du circuit pneumatique. Enfin, Yellow Window est le concepteur du design intérieur des rames.

À la base du projet, BTS Industrie-Nexeya a réalisé la modélisation et les études de la structure mécanique de la caisse VAL 206. Pour compléter, la CIR est l’un des fournisseurs des pièces pour la rénovation des roulements.

 

val206-r-nov-e-hp...notiss-o-36e6422

« Entre l’aller et le retour au garage-atelier Tisséo de Basso-Cambo de la rame partie en rénovation à la Safra, s’écoule 13 semaines »