En gare

<En gare> Réseau TER | Septembre 2015

ban_gare

« 289 gares en région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées »
En gare
  • Le patrimoine ferroviaire en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
  • Les haltes / gares en Midi-Pyrénées
  • La gare de Toulouse-Matabiau

1.1 Le patrimoine ferroviaire en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

[expand title= »Dérouler la carte »]Le patrimoine ferroviaire en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

[/expand]

1.2 Les haltes / gares en Midi-Pyrénées

 

 

 

1.3 La gare de Toulouse-Matabiau

ban_matabiau

  • Contexte
  • Situation
  • Le Plan Rail Midi-Pyrénées
  • Le projet métropolitain « Toulouse EuroSudOuest »

La gare de Toulouse-Matabiau accueille chaque année près de 9 millions de passagers. Elle est classée* 16ème gare de France en fréquentation, précédée par Paris- La Gare du Nord (1ère, 190 millions/an), Lyon- Gare de Lyon-Part Dieu (7ème, 23 millions/an), Lille- Gare de Lille-Flandres (8ème, 17 millions/an) ou encore de Bordeaux- Gare de Bordeaux-Saint Jean (14ème, 10 millions/an). * classement daté à l’année 2012

Le bâtiment voyageurs principal qui est destiné à l’entrée des passagers au hall départ a été inauguré en 1905 au profit de la « Compagnie du Midi » afin d’exploiter la ligne Bordeaux – Sète et est classé monument historique depuis le 28 décembre 1984. Le hall Départs voyageurs a été rénové en 2014 et les services proposés offre restauration rapide, commerce alimentaire, presse relais et tabacs ainsi que la WIFI gratuite en accès limité. La loi du 11 février 2005 nécessite la mise en conformité des lieux publics envers les personnes en mobilité réduite. Les infrastructures doivent être totalement accessibles dans la mesure du possible ou bénéficier d’une assistance et mesures d’accompagnement. En réponse à la loi, la gare de Toulouse – Matabiau a été équipé en 2013 d’ascenseurs et montes-charges.

« Sur la façade du bâtiment principal comporte 26 blasons du 20ème siècle des villes desservies par la ligne Bordeaux-Sète des trains de la Compagnie du Midi »

La gare ferroviaire est située à 1 kilomètre du Capitole au Nord-est du centre de Toulouse et au bord du Canal du Midi, dans le quartier Matabiau à proximité des quartiers voisins de Marengo, Jolimont, Périole, Raynal / Le Raisin, Belfort. De plus, l’intermodalité train – liaisons routières régionales et internationales est idéalisée grace à la proximité immédiate de la gare routière Pierre Sémard à deux pas du hall d’Arrivées SNCF.

Accès en transport en commun

Réseau urbain « Tisséo »

Réseau interurbain « Arc en Ciel »

Réseau régional Routier « Midi-Pyrénées »

Réseau de lignes routières nationales et internationales

  • CAR à origine-destination de TOULOUSE GARE ROUTIÈRE
localisation_matabiau sncf

Télécharger sur Mobimipy le « Plan de gare » de Toulouse – Matabiau

Renseignements 

TER-SNCF : Site internet | Tél. : 0 800 31 31 31

SNCF service voyageurs : Site internet | Tél. : 36 35

SNCF Prochains départs multimodaux : Site internet

MOBIMIPY calculateur d’itinéraires : Site internet

LE MYTHE « MATABIAU » 
Le nom donné au quartier trouve source en Mata buòu de son origine occitane qui signifiait littéralement « Tuer le bœuf ». Pour autant, cela ne traduit pas avec certitude la présence ancienne d’un abattoir de bovin. Aussi surprenant soit-il, il s’agit d’un hommage à l’histoire. Il est dit que c’était en ce lieu où avait été achevé le taureau qui aurait traîné Saint Saturnin, premier évêque et martyr de Toulouse en l’an 250, depuis toute la rue du Taur.

QUIPROQUO
La gare SNCF de Toulouse-Matabiau est accessible par le métro toulousain en station de … Marengo – SNCF. A s’y confondre pour les visiteurs, on ne comprend pas vraiment cette distinction Matabiau/Marengo. Malheur, la gare ferroviaire est « à cheval » entre deux quartiers ! Eh oui, car il existe un nivelé important … qui entraîne séparation.

  • La gare SNCF est construite en partie basse et jouxte le Canal du Midi, quartier Matabiau.
  • La station de métro est située en partie haute, sous la médiathèque José Cabanis mais surplombe le quartier gare. C’est le côté Marengo…

Il est juste de nommer ainsi la station de métro par son nom du quartier et en accolant le sigle SNCF en suivant. Peut être que « Marengo – Toulouse-Matabiau » était plus approprié ?

1.3.2 Situation
Le réseau ferroviaire toulousain est en étoile, la desserte régionale « TER » de Midi-Pyrénées est centralisée autour de la gare Matabiau et comporte six branches :

  • Nord-centre vers Montauban – Agen / Bordeaux
  • Nord-est vers St Sulpice en direction de Rodez-Figeac ou Castres
  • Sud-est vers Carcassonne – Narbonne / Montpellier
  • Est vers Colomiers en direction d’ Auch
  • Sud-Est en direction de Tarbes
  • sud en direction de Foix / Latour de Carol .
plan-schematique-TERmidipy_toulouse
L’étoile ferroviaire de Toulouse. Cliquez sur l’image pour télécharger le plan schématique du réseau TER Midi-Pyrénées

 

Le trafic ferroviaire de Toulouse-Matabiau se compose avec les autorails « TER-SNCF » Midi-Pyrénées, le réseau « Grandes Lignes SNCF » des liaisons Intercités et TGV. Le service aux voyageurs est effectif 20 heures par jour, pour un accueil des passagers au sein de la gare compris entre 4h45 à 0h45. Au global, c’est plus de 450 trains en moyenne dont 350 TER quotidiens en transit chaque jour.

Composée de 6 quais, de 13 voies dont 2 terminus (voies 1-11, voies A-B), la gare Matabiau doit pouvoir supporter la saturation capacitaire aux heures de pointe et entamer une phase d’extension de l’accueil des passagers de par la création d’un nouveau bâtiment voyageurs à horizon 2020, dédié au trafic ferroviaire régional, afin de contenir près de 12 millions de passagers à l’arrivée de la LGV Paris / Bordeaux-Toulouse d’ici 2025.

Fin 2009, le sixième quai a été inauguré. Cet effort a permis d’accroître le trafic TER de 20% et d’améliorer la fluidité du trafic en raison de l’augmentation constante de l’offre TER depuis une décennie (164 en 2002 contre 350 en 2012).

 

1.3.3 Le Plan Rail Midi-Pyrénées
Un des plus importants chantiers de France débuté en 2008, il concernait le renouvellement et la modernisation du réseau ferroviaire de toute la région Midi-Pyrénées. Ce plan visait à rénover 500 kilomètres de voies ferrés, 25 kilomètres de voies à doubler, le remplacement d’une vingtaine de ponts et la modernisation des gares ainsi que des installations techniques.
Pour un investissement global de 820 millions d’euros pris en charge par :
  • le Conseil Régional (400 M€)
  • l’État
  • RFF
  • le fond européen

Il s’agissait de répondre face à la vétusté du réseau ferré et de permettre le développement du réseau express régional. Plus de 700 kilomètres de rails neufs auront été posés.

Doublement de la voie Toulouse – Saint-Sulpice
Considérée autrefois comme étant « la voie unique la plus chargée de France » le chantier de la voie Toulouse – Saint-Sulpice consistait en la réalisation du doublement partiel de la ligne « Quart Nord-Est ». Ce doublement de voie entre Toulouse et le tunnel de Campmas et entre le tunnel de Seilhan et Saint-Sulpice permet dorénavant le croisement des trains et de façon à pouvoir augmenter l’offre ferroviaire.

 

1.3.4 Le projet métropolitain « Toulouse EuroSudOuest »

29.06.13 – Toulouse EuroSudOuest, c’est un projet de développement des transport et un projet urbain.

Les objectifs du projet ToulouseEuroSudOuest :

  • Accompagner le développement du trafic ferroviaire (l’arrivée de la LGV mais aussi les transports régionaux)
  • Les transports urbains (Tramway Canal, BHNS et lignes de bus, métro A)
  • Pour Toulouse et la région l’occasion d’obtenir un statut de « métropole européenne »
  • Repenser le centre ville, l’extension du centre-ville de Toulouse

Les transports

Entre 2015 et 2030, le lancement de nombreux projets de transports en commun va conduire à :

  • Un fort développement des transports collectifs
  • Une forte croissance de la fréquentation de la gare de Toulouse-Matabiau

Les enjeux du développement de la grande vitesse ferroviaire, c’est aussi la capacité à avoir des liaisons Sud/Sud, de s’inscrire dans le réseau des grandes lignes européennes du sud de l’Europe, de rejoindre Barcelone en Espagne, Marseille et Milan.

Les attentes du projet Toulouse EuroSudOuest :

  • Améliorer le confort et la sécurité des voyageurs
  • Accueillir les trains supplémentaires
  • Faciliter les correspondances
  • Améliorer les échanges entre la gare et la ville
  • Améliorer les accès à Toulouse-Matabiau

Par étape le développement du rail de Toulouse-Matabiau

Avec le plan Rail, commencé en 2008 et achevé en 2014, va permettre des liaisons TER beaucoup plus nombreuses et améliorer l’ensemble des dessertes de la région.

Avec la réalisation dans un premier temps de la LGV Tours-Bordeaux en 2017, Paris sera désormais accessible en 4 heures de Toulouse. La concurrence envers l’aérien deviendra intéressante.

 

À l’horizon 2020-2025, la réalisation de la LGV Bordeaux-Toulouse, c’est aussi le projet de la mise en 4 voies de la ligne St-Jory – Toulouse-Matabiau et un train tout les quarts d’heures.

À plus long terme (horizon 2030-2035), la LGV Toulouse-Narbonne et la possibilité de mettre à 4 voie la ligne Montaudran – Villefranche avec des trains cadencés au quart-d’heure et une ouverture vers l’ensemble du sud de l’Europe.

L’ensemble gare Marengo/Matabiau s’établira sur trois niveaux :

  • Les souterrains permettant d’accéder aux quais et également au métro
  • Le niveau des quais et qui correspond au même niveau du parvis historique de la gare Matabiau donnant sur le canal du Midi
  • Le niveau surplombant les quais, a hauteur de la médiathèque José Cabanis, avec la création de la nouvelle enceinte gare TER de Marengo

 

Une nouvelle gare, accessible, confortable, multimodale.

L’élaboration du plan guide urbain

  • Intégrer Matabiau et ses quartiers environnants au centre-ville
  • Une équipe pluridisciplinaire (Busquets, EGIS) maître d’oeuvre du projet urbain
  • Une démarche en 3 temps : Diagnostic Été 2013 / Définition des fondamentaux Fin 2013 / Élaboration Plan Guide Fin 2014

Le calendrier

Fin des études techniques : fin 2014