PLB Labège : L’enquête publique jusqu’au 18 mai 2015

Du 2 avril au 18 mai, l’enquête publique comportant quatre objets (l’utilité publique du projet, l’autorisation au titre de la loi sur l’eau, la mise en compatibilité du plan d’occupation des sols de Labège et la détermination des parcelles à déclarer cessibles) permet au citoyen d’exprimer son avis sur le projet de prolongement de la ligne B du métro. Documentation et informations disponibles sur le site mieuxbouger.fr.

Il est discuté un prolongement de 5 stations depuis Ramonville Buchens sur cinq kilomètres en viaduc, afin de desservir un bassin de 26 000 emplois et de 10 000 habitants ainsi que 3 000 étudiants. La Fréquentation est  estimée par le SMTC à près de 35 000 validations supplémentaires sur ce nouveau tronçon de ligne et les premiers travaux sont attendus début 2016 pour une mise en service à horizon 2019. Pour un investissement de 400M€, partagé entre Tisséo-SMTC et les collectivités territoriales dont le SICOVAL à hauteur de 141M€, complété par le Conseil Général à hauteur d’une contribution de 80M€, la ligne B jusqu’à Labège est un projet vivement contesté pour deux raisons : d’une part en ce qui concerne le montage financier du SICOVAL se basant sur la vente des terrains pour constituer une cagnotte servant à minimiser le coût d’un emprunt inévitable sur plus de 30 ans. D’autre part, Toulouse Métropole animé par le maire toulousain Jean-Luc Moudenc, s’oppose stratégiquement au « PLB » pour favoriser la desserte de Labège par le projet de la troisième ligne de métro, reliant Colomiers à Montaudran via la gare Matabiau et envisagée à horizon 2024.

De cette opposition est née l’association défendant le prolongement de la ligne B et elle regroupe des entreprises, des associations, des habitants et des usagers Tisséo ainsi que des élus du SICOVAL fondateurs de ce mouvement visant à promouvoir l’utilité de ce projet et de souligner le caractère officiel de ce prolongement, un dossier bien plus abouti que la troisième ligne de métro en stade de pré-études. L’association PLB avance par ailleurs huit raisons : Le délai, le financement, l’accessibilité, le trafic, l’attractivité, l’environnement, l’emploi et l’urbanisme. associationplb.fr.

Au terme de cette enquête publique, la commission rédigera un rapport adressé au préfet qui se prononcera l’intérêt général du projet et en concertation avec le Conseil Syndical pour la déclaration d’utilité publique.

 

Aller plus loin ⇢ http://forum.midimobilites.fr/viewtopic.php?p=10279#p10279